Origines médicales chez l’adulte

La perte auditive peut être un symptôme ou une conséquence de nombreuses origines médicales.

Older man smiling

Vous trouverez sur cette page un résumé des causes médicales les plus courantes susceptibles de provoquer une perte auditive. Veuillez noter qu’il s’agit d’une vue d’ensemble et non d’une liste exhaustive. Veuillez consulter un médecin ou un spécialiste pour en savoir plus sur l’une ou plusieurs de ces causes.

Neurinome de l’acoustique

Le neurinome de l’acoustique (également connu sous le nom de schwannome vestibulaire) est une tumeur bénigne qui affecte le nerf auditif à proximité de la cochlée, qui transmet les impulsions sonores vers le cerveau. La croissance du neurinome de l’acoustique est lente, mais il peut provoquer une perte auditive du côté concerné et finir par appuyer sur d’autres nerfs ou tissus cérébraux.  Le neurinome de l’acoustique affecte environ 100 000 personnes par an à travers le monde1 et est plus répandu chez les personnes âgés de 30 à 50 ans.

Grâce aux techniques modernes de micro-chirurgie, il est généralement possible de retirer un neurinome de l’acoustique, mais il provoque souvent une perte auditive profonde du côté affecté.

Cholestéatome

Le cholestéatome est un type de kyste cutané situé dans l’oreille moyenne. Il peut être congénital, mais il apparaît généralement suite à une infection chronique de l’oreille. Des infections répétées de l’oreille peuvent provoquer une pression négative dans l’oreille moyenne. Avec le temps, le tympan se rétracte vers l’oreille interne, ce qui génère finalement un sac de peau ou kyste. Ce kyste grossit et s’infecte, ce qui peut affecter l’audition, l’équilibre et même le fonctionnement du nerf facial. Parmi les symptômes possibles, on compte les vertiges, les écoulements et la perte auditive du côté concerné2.

Dilatation de l’aqueduc du vestibule

L’aqueduc du vestibule est un canal osseux étroit qui part de l’oreille interne pour s’introduire profondément dans le crâne. On considère que l’aqueduc du vestibule est dilaté lorsque son diamètre dépasse 1,5 mm, ce qui correspond à la taille d’une tête d’épingle. En cas de dilatation de l’aqueduc du vestibule, le canal et le sac endolymphatiques sont en général également élargis. Les scientifiques ne comprennent pas encore tout à fait le fonctionnement du canal et du sac endolymphatiques, mais ils estiment que leur fonction est de soutenir la régulation de la concentration d’ions dans le fluide de l’oreille interne. Les ions aident à produire le signal nerveux qui transmet au cerveau les sons et les informations nécessaires pour assurer l’équilibre. Des résultats de recherche suggèrent que 5 à 15 % des enfants atteints d’une perte auditive causée par un endommagement des cellules sensorielles de la cochlée présentent une dilatation de l’aqueduc vestibulaire.3.

Maladie de Ménière

La maladie de Ménière est un trouble de l’oreille interne qui affecte l’audition et l’équilibre. Elle provoque des attaques soudaines de vertiges (sensation de tête qui tourne), des acouphènes (forte sonnerie à l’intérieur de l’oreille), une pression ou des douleurs dans l’oreille et une perte temporaire ou permanente de l’audition.  Les vertiges peuvent également être à l’origine de nausées et de vomissements. Les causes de la maladie de Ménière ne sont pas connues, mais on pense qu’elle est due à un déséquilibre des fluides de l’oreille interne.  Le traitement est médicamenteux et parfois chirurgical. L’arrêt de la consommation de caféine, d’alcool, de tabac et de sel, ainsi que la réduction du stress permettent de prévenir les attaques de vertige.

Méningite

La méningite est une infection virale ou bactérienne qui provoque une inflammation et un gonflement des membranes qui enveloppent le cerveau et la moelle épinière. Les symptômes les plus courants de méningite sont les maux de tête et une raideur de la nuque associés à de la fièvre et un état mental altéré, des vomissements, la photophobie (intolérance à la lumière) et la phonophobie (intolérance aux bruits forts). La perte auditive ou surdité fait partie des séquelles graves éventuelles. La méningite peut être causée par une affection virale, bactérienne ou par d’autres microorganismes, et plus rarement par la consommation de certaines substances.

Otospongiose ou Otosclérose

L’Otospongiose ou otosclérose est une excroissance osseuse au niveau de l’espace qui se trouve derrière le tympan (oreille moyenne) et de l’oreille interne. Les symptômes peuvent être des acouphènes (bourdonnement dans les oreilles), des vertiges et certains types de perte auditive. La perte auditive sévère et la surdité se développent lorsque le fonctionnement de l’oreille moyenne et interne s’amenuise.  Les causes de l’otospongiose ne sont pas connues, mais elle pourrait avoir une origine héréditaire. La perte auditive résultant d’une otospongiose apparaît généralement entre 11 et 30 ans. Les femmes sont deux fois plus exposées que les hommes et leur état peut empirer pendant ou après une grossesse. Une intervention chirurgicale peut dans certains cas atténuer la perte auditive causée par l’otospongiose.

Substances ototoxiques

Les médicaments ototoxiques endommagent l’oreille interne et sont une cause fréquente de perte auditive, particulièrement chez les personnes âgées qui prennent régulièrement des médicaments. Les premiers symptômes sont généralement des bourdonnements dans les oreilles (acouphènes) et des vertiges. La perte auditive causée par des substances ototoxiques à tendance à se développer rapidement. Cependant, une audition normale peut être retrouvée après l’arrêt de la prise médicamenteuse. Certaines substances, cependant, peuvent provoquer un endommagement permanent de l’oreille interne.  Les médicaments les plus usités susceptibles de provoquer une perte auditive sont : aspirine hautement dosée (8 à 12 cachets par jour), les anti-inflammatoires non stéroïdiens, certains antibiotiques, les diurétiques de l’anse utilisés dans le traitement de l’hypertension et des insuffisances cardiaques, et les traitements cancéreux.

Presbyacousie

La presbyacousie est une perte progressive liée à l’âge de la capacité auditive sur les hautes fréquences. Elle commence très tôt dans la vie adulte, mais son impact sur la compréhension de la parole ne se fait généralement sentir que beaucoup plus tard. Même s’il est plus ou moins déterminé génétiquement, il s’agit d’un symptôme normal du vieillissement qui diffère de la perte auditive causée par l’exposition au bruit, par les toxines ou par la maladie.

Perte auditive subite

La perte auditive subite de perception est une perte rapide de l’audition (au moins 30 décibels sur 3 fréquences audiométriques adjacentes ou plus) qui peut apparaître tout d’un coup ou sur une période allant jusqu’à trois jours.4 Elle peut se produire à tous les âges et affecte les femmes et les hommes à part égale, mais plus particulièrement les patients qui ont entre 50 et 60 ans5. Cette perte auditive démarre avec une perte subite de l’audition dans une oreille et est parfois accompagnée d’acouphènes, d’une sensation d’oreille pleine ou de vertiges. En présence de ces symptômes, il convient de consulter de toute urgence un médecin.  Il existe plus de 100 causes connues de ce type de perte auditive et il est rare que la cause spécifique puisse être déterminée de manière précise4. Certains patients recouvrent entièrement l’audition sans aucune intervention médicale, en général au cours des trois premiers jours. D’autres voient leur état s’améliorer doucement pendant deux ou trois semaines. Différents traitements sont disponibles si la perte auditive ne s’améliore pas ou si elle s’aggrave, y compris la cortisone4.

Traumatisme

Un traumatisme sonore est un endommagement des mécanismes de l’oreille interne dû à une exposition à des bruits de forte intensité. Il peut s’agir d’explosions à proximité de l’oreille, de tirs d’armes à feu, ou de l’exposition sur une longue période à de la musique forte ou au bruit de machines.   Les symptômes incluent la perte auditive généralement partielle et concernant les hautes fréquences, ainsi que des sifflements dans l’oreille ou acouphènes6. La perte auditive due au bruit peut s’aggraver dans le temps.

 

 

  1. National institute on deafness and other communication disorders [online]. 2011. Disponible sur : http://www.nidcd.nih.gov.
  2. Cause of Hearing Loss – Cholesteatoma [online]. 2010. Disponible sur : http://deafness.about.com/od/diseasesandsyndromes/a/cholesteatoma.htm
  3. National Institute on Deafness and Other Communication Disorders. [online] 2007. Disponible sur : http://www.nidcd.nih.gov/health/hearing/Pages/eva.aspx
  4. National Institute on Deafness and other Communication Disorders, Sudden Deafness 2007.  [online] Disponible sur : http://www.nidcd.nih.gov/health/hearing/pages/sudden.aspx
  5. Wynne M, Fritsch M, Diefendorf A, Sudden Hearing Loss, The Asha Leader. 26 décembre 2001. [online]Disponible sur : http://www.asha.org/Publications/leader/2001/011226/sudden_hearing_loss.htm
  6. Medline Plus 2011. [Internet] Disponible sur : http://www.nlm.nih.gov/medlineplus/ency/article/001061.htm