Impact de la conception de l’implant sur la performance auditive

Woman working in a lab

L’oreille interne, ou cochlée, est une petite structure délicate en forme de spirale. Elle contient de fines cellules ciliées qui convertissent le son en signaux qui sont alors transmis au cerveau par le biais du nerf auditif.

Le processus d’audition avec un implant cochléaire diffère du processus d’audition naturel.

Dans le cas de l’audition naturelle, les vibrations sonores sont transmises aux cellules ciliées à l’intérieur de la cochlée. Un implant cochléaire utilise une impulsion électrique pour stimuler plus précisément les cellules du ganglion spiral. Les cellules du ganglion spiral sont situées dans une zone différente de la cochlée et reliées aux cellules ciliées.

La plupart des cellules du ganglion spiral se trouve dans une zone précise que nous appelons la « zone auditive ». C’est dans cette zone que la réponse à la stimulation électrique générée par l’implant cochléaire1,2,3 est la plus forte. La zone auditive n’avance pas très loin à l’intérieur de la cochlée.

Le concept de Cochlear consiste donc à fournir une stimulation électrique aux cellules du ganglion spiral situées dans la zone auditive pour obtenir une performance auditive optimale et réduire la profondeur d’insertion afin de minimiser les risques liés à la stimulation apicale ou les traumatismes liés à l’insertion. C’est sur cette philosophie que se fonde le développement de toute notre gamme d’électrodes.

Cochlear implant inserted inside the cochlea highlighted as blue spiral
demonstration of cochlear implant inserted inside the cochlea

Conception de l’électrode et performance auditive

Les électrodes périmodiolaires préformées permettent de placer les contacts de stimulation plus près des cellules du ganglion spiral grâce à une conception qui reproduit la forme naturelle de la cochlée. Une fois insérée, l’électrode est positionnée en position relâchée sans appliquer aucune force sur la paroi latérale ni sur la paroi du modiolus. Des études ont montré que l’électrode périmodiolaire garantit une performance auditive sans précédent, une stimulation plus précise et une plus grande puissance4,5.

Il a également été démontré que les électrodes de la paroi latérale délivrent une performance auditive excellente à la fois en mode de stimulation électrique seule et en mode électro-acoustique6.

Des fonctionnalités spéciales comme le renfort basal, l’extrémité Softip™, les parois latérales lisses ou l’ailette permettent au chirurgien de mieux contrôler l’insertion et garantissent ainsi l’obtention d’une couverture idéale de la zone auditive, quelle que soit la taille de la cochlée.

La rigidité basale offre au chirurgien un meilleur contrôle et un meilleur retour d’information tactile, ce qui rend l’insertion plus prédictible et permet de minimiser les déformations souvent associées à un traumatisme d’insertion important. La flexibilité apicale est importante pour réduire les forces d’insertion susceptibles de provoquer un traumatisme au niveau des structures fragiles de la paroi latérale.

La conception et la forme de la pointe de l’électrode doivent contribuer à la protection des structures internes fragiles de la cochlée. C’est la raison pour laquelle leur forme est différente pour les électrodes périmodiolaires et pour les électrodes de la paroi latérale.

Grâce aux électrodes en demi-anneaux présentes sur tous nos faisceaux d’électrodes, la surface qui fait face à la paroi latérale est constituée de silicone lisse afin de minimiser la friction au moment de l’insertion.

Pourquoi les électrodes Cochlear sont-elles conçues de manière à éviter une insertion trop profonde ?

1. Des études cliniques ont mis en avant que l’insertion profonde d’un faisceau d’électrodes (au-delà de la zone auditive) ne permettait pas nécessairement d’améliorer l’audition sur les fréquences graves7. En réalité, certaines études ont même prouvé que les techniques d’insertion profonde donnaient souvent de moins bons résultats auditifs7,8.

2. Lors d’une insertion profonde du faisceau d’électrodes dans la partie plus étroite de la cochlée, le risque d’endommagement de ses structures fragiles est très important9. Cela peut mener à une perte définitive de l’audition résiduelle sur les fréquences graves.

3. Avec une densité plus élevée d’électrodes à l’intérieur de la zone auditive, les régleurs disposent d’une plus grande flexibilité pour programmer l’implant. Ils peuvent ainsi mieux l’adapter aux besoins auditifs de chaque porteur et aux modifications qui s’opèrent toute une vie durant.

 

 

Renvois

  1. Ariyasu, L., Galey, F. R., Hilsinger, R., Jr., and Byl, F. M.:Computer-generated three-dimensional reconstruction of the cochlea. Otolaryngol Head Neck Surg. 100, 2; 87-91 1989.
  2. Sridhar, Stakhovskaya, Leake, et al, “A Frequency-Position Function for the Human Cochlear Spiral Ganglion”, Audiol Neurotol. 11(supp 1):16-20 2006.
  3. Stakhovskaya, O., Sridhar, D., Bonham, B. H., and Leake, P. A.: Frequency map for the human cochlear spiral ganglion: implications for cochlear implants. J Assoc Res Otolaryngol., 8, 2; 220-233 2007.
  4. Balkany, T., Hodges, A., et al., Nucleus freedom north american clinical trial. Otolaryngology-Head and Neck Surgery, 2007. 136(5): p. 757.
  5. Cohen, L. T., Saunders, E., and Richardson, L. M., Spatial spread of neural excitation: comparison of compound action potential and forward-masking data in cochlear implant recipients. International Journal of Audiology, 2004. 43(6): p. 346-355.
  6. Skarzynski, H., Lorens, A., Matusiak, M., Porowski, M., Skarzynski, P. H., and James, C. J., Partial Deafness Treatment with the Nucleus Straight Research Array Cochlear Implant. Audiology and Neurotology, 2012. 17(2): p. 82-91.
  7. Battmer, R-D., Ernst, A. Risk and Benefit of Deeply Inserted Cochlear Implant Electrode Arrays. CIAP, Lake Tahoe 2009.
  8. Gani, M., Valentini, G., Sigrist, A., Kós, M. I., and Boëx , C., Implications of deep electrode insertion on cochlear implant fitting. JARO-Journal of the Association for Research in Otolaryngology, 2007. 8(1): p. 69-83.
  9. Adunka, O., Kiefer, J. Impact of Electrode Insertion Depth on Intracochlea Trauma. Otolarynoglogy Head and Neck Surgery, 2006, 135, 374-382.