Histoire de Quim

Quim est né avec une atrésie/microtie, mais un traitement précoce à l'aide de solutions Baha® lui a permis d'entendre.

Quim with his mother and his Baha system

Quim est né sans conduit auditif dans les deux oreilles, un état appelé atrésie bilatérale. Comme beaucoup d'enfants présentant une atrésie, Quim avait aussi une microtie, une malformation de l'oreille externe qui, dans le cas de Quim, se manifestait par un développement incomplet du pavillon. Quim était donc atteint d'une surdité de transmission qui aurait pu entraver gravement son développement. Montse, la maman de Quim, explique pourquoi la famille a tout mis en œuvre pour traiter la surdité de Quim.

« Nous ne voulions pas que l'apprentissage du langage de Quim soit compromis. L'audition est tellement importante que nous avons voulu qu'il soit opéré le plus tôt possible », dit-elle.

Les solutions Baha® sont efficaces chez les enfants présentant une atrésie/microtie 1-2 parce qu'elles contournent les problèmes de l'oreille externe ou moyenne et transmettent le son directement à l'oreille interne fonctionnelle. Les appareils Baha peuvent aussi être mis en œuvre très tôt chez l'enfant, ce qui a donné à Quim toutes les chances d'apprendre à parler, à lire, à écrire et à communiquer sur un pied d'égalité avec ses camarades qui ne sont pas sourds.

Le premier traitement de Quim a été un bandeau souple - un bandeau élastique réglable conçu pour les bébés et les très jeunes enfants avant qu'ils n'aient l'âge requis pour un implant.

« Quand Quim a utilisé un bandeau souple Baha pour la première fois, il s'est mis à pleurer. Il avait sept mois et je ne crois pas qu'il ait reconnu ma voix », raconte sa maman.

L'année suivante, un appareil Baha a été implanté dans l'oreille droite de Quim. Son oreille gauche a été appareillée l'année d'après. Comme beaucoup d'enfants présentant une atrésie/microtie, Quim a tiré profit de la souplesse du système Baha, estime sa maman. Avec ses appareils des deux côtés, Quim « entend beaucoup mieux et je suis sûre que cela l'aide beaucoup à l'école », estime Montse.

Aujourd'hui, Montse décrit Quim comme « un garçon comme tous les autres avec une vie normale », qui « transmet son bonheur à tous ». C'est un joueur de football enthousiaste, qui aime entendre les acclamations pour son équipe favorite, le FC Barcelone. Quim utilise l'adaptateur audio Baha pour écouter les matches de football à la radio, ainsi que sa musique préférée.

« Quim ne serait pas le même sans ses appareils Baha. Il manquerait une foule d'informations », affirme Montse.

Sa réponse à la question « que diriez-vous à d'autres parents envisageant un implant Baha pour leur enfant ? »

« Oui, oui, oui. »

 

 

  1. Kunst SJ, Hol MK, Mylanus EA, Leijendeckers JM, Snik AF, Cremers CW. Subjective benefit after Baha system application in patients with congenital unilateral conductive hearing impairment. Otol Neurotol. 2008 Apr;29(3):353-58.
  2. Saliba I, Woods O, Caron C. Baha results in children at one year follow-up: a prospective longitudinal study. Int J Pediatr Otorhinolaryngol. 2010 Sep;74(9):1058-62.

 

Remarque : Aux États-Unis et au Canada, la pose d'un implant à ancrage osseux est contre-indiquée chez les enfants de moins de 5 ans.