Histoire de Chloé

Un implant Baha® a aidé Chloé à corriger la surdité dont elle souffrait en raison d'une otite moyenne chronique.

Baha users Chloe

Chloé a toujours été une reine de la tragédie, mais ce n'est que lorsqu'elle a reçu un implant Baha® à l'âge de dix ans qu'elle a pu réellement donner libre cours à sa passion du théâtre. Chloé est née avec la trisomie 21 et la perte auditive associée a affecté sa perception de la parole, son acquisition du langage et son interaction sociale. Son audition a commencé à se dégrader vers l'âge de trois ans et les aides auditives conventionnelles se sont révélées peu efficaces. En fait, raconte sa maman, Chloé essayait souvent de cacher ses aides auditives partout dans la maison !

Comme chez beaucoup d'enfants atteints du syndrome de Down (trisomie 21), les problèmes auditifs de Chloé étaient dus à des infections chroniques de l'oreille (otite moyenne) provoquées par l'accumulation excessive de liquide son oreille moyenne. Ce type d’infection est plus fréquent chez les enfants atteints de trisomie 21, dont les conduits auditifs sont plus étroits que la normale. Au cours de ces dernières années, elle a reçu des aérateurs transtympaniques à cinq reprises (yoyo). Mais à la cinquième fois, le médecin consultant de Chloé constata que ses conduits auditifs s'étaient affaissés, rendant impossible la pose de nouveaux drains.

Il signala à Jane, la mère de Chloé, qu'un appareil Baha était une option adaptée à cette dernière. Jane se mit à envisager la solution, aidée par des lectures et un DVD.

« Ma plus grande crainte était de soumettre Chloé à une anesthésie, mais je sais maintenant que cette petite opération n'était rien par rapport au résultat pour Chloé et à ce que cela représente pour sa vie », déclare Jane.

« Je dois admettre que je n'avais pas vraiment de grands espoirs en ce qui concerne l'audition de Chloé. J'ai donc été totalement stupéfaite lorsqu’à l’activation de son appareil, elle m'a demandé de baisser le volume de la radio dans la voiture alors que nous rentrions chez nous. J'ai dû baisser le volume de la TV à la maison également. Désormais, notre vie ne consiste plus à crier nos instructions à Chloé et, pour elle, à lire sur les lèvres. Je peux appeler Chloé depuis une autre pièce et elle m'entend. Nous pouvons avoir de vraies discussions, ce qui est vraiment agréable. »

Ce n'est pas là le seul bénéfice apporté par l'implant Baha dans la vie de Chloé. Après l'implantation, raconte sa maman, Chloé a pu interpréter le rôle principal de Nancy dans la pièce Oliver Twist produite par son groupe de théâtre Down. Son travail scolaire s'améliore et elle s’intègre plus facilement dans des groupes d'amis. Son orthophoniste a également remarqué une énorme différence.

« Je ne saurais expliquer la différence que le système Baha a fait dans la vie de Chloé et dans notre vie à tous. J'aurais seulement aimé qu'elle en reçoive un plus tôt mais, aujourd'hui, nous en profitons. Non seulement l'audition de Chloé a énormément évolué, mais son langage a réellement progressé : elle arrive maintenant à dire de courtes phrases, et non plus de simples mots », raconte Jane.

« Sa confiance en elle et son sens de l'humour ont réellement progressé. Je veux juste qu'elle soit heureuse et fasse ce qu'elle aime. Qui sait, peut-être réalisera-t-elle un jour son rêve de jouer sur une grande scène. »

 

 

Remarque : Aux États-Unis et au Canada, la pose d'un implant à ancrage osseux est contre-indiquée chez les enfants de moins de 5 ans.